29 septembre 2016

Franck Bouysse, "Vagabond": coup de blues

En février 2015, je découvrais Vagabond, de Franck Bouysse. Paru en 2013 chez Ecorce, il ressort aujourd'hui à la Manufacture de livres. Et il n'a rien perdu de son charme. Une petite piqûre de rappel ?

"Vagabond, paru aux éditions Écorce en 2013, et déjà le sixième roman de son auteur. Un texte concis, troublant, qu'on sent très personnel, et qui ouvre des perspectives nouvelles aux lecteurs de Grossir le ciel (voir chronique ici et interview là).L'homme dont il est question dans Vagabond, on ne connaîtra pas son nom. Et c'est très bien comme ça... Ses soirées, il les passe à jouer du blues dans les cafés de la ville. La ville, Limoges, mais ce pourrait être ailleurs. Mais pas n'importe où: il faut que ce soit une ville avec des traces d'histoire, des ruelles sombres, des vieilles pierres.

25 septembre 2016

Megan Abbott, "Avant que tout se brise" : de monstrueux prodiges

J'ai eu le plaisir de rencontrer, brièvement, Megan Abbott au festival America. J'ai juste pu lui glisser à l'oreille que plus elle écrivait, plus j'aimais ses romans, et c'était parfaitement sincère. Je n'avais pas encore lu Avant que tout se brise, qui vient de sortir aux éditions du Masque, et qui ne fait que confirmer, à la puissance 10, mon admiration pour cette auteure qui, avec chaque roman, affirme un peu plus son originalité et sa force singulières.

19 septembre 2016

Ian Rankin, l'interview en roue libre version 2016

Ian Rankin (photo Ulf Andersen)
Voilà, je vous ai donné envie de lire le dernier Ian Rankin, Tels des loups affamés. Enfin j'espère... Mais vous n'allez pas vous en sortir comme ça. Vous n'échapperez pas au délicieux rituel qui marque tous les ans (au minimum) la vie de ce blog : Ian Rankin, rencontré à Edimbourg cet été,  a eu la gentillesse de répondre à quelques questions. C'est parti...
   

James Ellroy, François Guérif et Jean-Paul Gratias : la belle équipe...


Quoi de plus naturel pour célébrer les 30 ans de Rivages / Noir que de réunir l'éditeur François Guérif, son auteur fétiche James Ellroy qui lui aussi fête le 30e anniversaire de sa première publication en français, et son traducteur virtuose Jean-Paul Gratias. C'est à lire chez Addict-Culture, ici très exactement !

18 septembre 2016

Romain Slocombe, "L'affaire Léon Sadorski" : un salaud parmi d'autres

Romain Slocombe continue sa descente en enfer, celui de la Deuxième guerre mondiale qu'il explore depuis plusieurs années déjà, sous des angles différents, mais avec de plus en plus d'acuité et de cruauté. Avec L'affaire Léon Sadorski, il raconte, à sa manière impitoyable, l'histoire somme toute banale, hélas, d'un flic modèle dans le Paris du printemps 1942. Léon Sadorski travaille aux renseignements généraux, et accomplit avec zèle son abominable mission : rechercher, contrôler et arrêter les juifs... Côté vie privée, tout va bien: il est marié à la charmante Yvette, avec laquelle il partage une vie amoureuse plutôt épanouie. Le couple n'a pas d'enfants et vit au cœur de Paris, quai des Célestins. C'est le printemps, il fait beau, l'air est pur, la vie est belle. Pas pour tout le monde...

17 septembre 2016

Ian Rankin, "Tels des loups affamés" : la maturité sied à John Rebus... et à son auteur

Tels des loups affamés est un roman marquant pour ses lecteurs et son auteur, Ian Rankin, puisque nous avons là entre les mains rien moins que la vingtième enquête de l'inimitable inspecteur John Rebus. Ajoutons à cela que l'année prochaine, 2017, sera le trentième anniversaire de la naissance du personnage emblématique du "Tartan noir" :  libations et émotions en perspective... En 1987 paraissait donc le premier John Rebus, Knots and Crosses, qui n'arrivera jusqu'à nous qu'en 2004 sous le titre L'étrangleur d'Edimbourg... Que de chemin parcouru par un héros et son auteur! Car s'il est bien un romancier qui dément la vieille croyance selon laquelle l'auteur de "séries" finit par se faire cannibaliser par son héros, jusqu'à en devenir stérile, c'est bien Ian Rankin.

Articles récents